Le Totem de la Loutre

Écrit par Corine Mystery
Catégorie :

Loutre représente la joie, la fantaisie, la serviabilité et l’esprit de groupe...

 
Loutre
 
Du 20 janvier au 18 février (Période de l’Epuration), Loutre correspond au signe du Verseau.
Ce Totem appartient au Clan de l’Air. Polarité Yang.
Totem Végétal : Fougère
Totem Minéral : Turquoise

Loutre représente la joie, la fantaisie, la serviabilité et l’esprit de groupe.

Loutre ne craint pas le froid du Nord car grâce à son pelage composé de poils courts et longs emboîtés, elle possède une véritable barrière thermique extrêmement isolante.
L’isolement s’arrête là, car la loutre vit en groupe.
Elle aime jouer avec ses congénères et même avec d’autres espèces, car elle est peu craintive.
La loutre incarne l’énergie féminine, maternante, car elle prend particulièrement soin de ses petits. Et elle sait y faire, notamment grâce à son gout pour le jeu. Comme eux aussi, elle est joyeuse, curieuse et tout l’intéresse !
Elle incarne l’innocence primordiale, celle d’avant le péché originel !

De la même façon, les personnes qui ont ce totem aiment être avec les autres, elles sont curieuses de tout et apprécient les partages d’expériences.
Elles ont gardé leur âme d’enfant qui aime découvrir, créer, inventer, seules mais de préférence avec d’autres.
Chez ces personnes, l’enfant magique côtoie le vieux sage, à l’intérieur. Ils font équipe tous les deux. Et les personnes qui ont la Loutre comme totem de naissance, sont comme ces très vieilles personnes au regard empli aussi bien de malice que de sagesse.
Elles sont fidèles en amitié et toujours prêtes à accourir si besoin, pour aider, consoler, encourager ou être là, tout simplement.
Leur joie, leur goût inné pour le jeu et leur sens de la fête, leur créativité débordante, sont l’antidote contre l’autre côté de la médaille qui consiste à prendre la vie trop au sérieux et à en avoir peur ! Ce qui peut leur arriver si elles cessent de nourrir leur âme, par exemple lorsqu’elles se laissent emprisonner dans des activités ou des relations, dans lesquelles elles perdent leur vitalité et leur joie. Elles deviennent alors comme cette femme du conte Peau de Phoque, Peau d’Âme, dont la peau se dessèche desquame, puis se craquèle, dont les paupières pèlent, les cheveux commencent à tomber, qui devient d’une pâleur mortelle, qui perd ses rondeurs et se met à boiter, dont le regard devient terne et dont la vue s’obscurcit (d’après Clarissa Pinkola, Femmes qui courent avec les Loups).
Elles perdent leur peau d’âme ! Il leur faudra la recouvrer, coûte que coûte !
Comme la femme phoque du conte, les natifs de la Loutre sont libres dans leur tête et ne pensent jamais à mal, ce qui fait qu’ils abordent le monde avec le cœur pur et léger.
Leur amour pour les autres a su rester vierge, immaculé, comme au premier jour, ce sont des personnes de cœur. La conséquence est qu’elles ne voient pas arriver les gens qui ont de mauvaises intentions et qu’elles ne comprennent pas ce qui leur arrive lorsqu’elles se rendent compte trop tard, de leur malveillance.
Mais elles sont tellement pures, qu’elles n’inspirent pas ni n’attirent autant de maltraitances ! On les aime, voilà tout !